Le contexte

Le logement et le transport des personnes sont deux secteurs particulièrement énergivores et émetteurs de gaz à effet de serre, aussi bien en Wallonie qu’en Europe. Dans le contexte actuel de prise de conscience des changements climatiques, réduire les consommations d’énergie dans ces deux secteurs, notamment en favorisant l’information et la sensibilisation de l’ensemble des acteurs de l’aménagement du territoire, apparaît souvent comme une cible politique importante. Force est toutefois de constater que les actions politiques les plus fortes et les recherches scientifiques semblent surtout axées sur la construction neuve, négligeant le potentiel de rénovation des bâtiments, les stratégies de mobilité et l’intégration des énergies renouvelables. Le stock bâti wallon présente pourtant des performances énergétiques médiocres (bâti ancien, peu ou pas isolé) et un taux de renouvellement faible ; c’est donc au niveau de la rénovation du stock existant, que réside le plus grand potentiel de réduction des consommations d’énergie des bâtiments. En outre, le développement de stratégies durables en termes de mobilité et d’utilisation des énergies renouvelables apporte un complément indispensable à l’étude énergétique du stock bâti existant, pour réduire à grande échelle les émissions de gaz à effets de serre. C’est dans l’optique de proposer des réponses à ces enjeux que les projets SAFE (Suburban Areas Favoring Energy efficiency, 2009-2012) et SOLEN (SOlutions for Low Energy Neighbourhoods, 2012-2014) ont été développés. Ils ont menés à a réalisation de ce site internet qui vise à valoriser et vulgariser auprès d’un grand nombre d’acteurs les principaux résultats de ces deux recherches scientifiques menées par le LEMA de l’Université de Liège (coordinateur, en charge principalement des développements concernant le transport et la mobilité) et Architecture et Climat de l’Université catholique de Louvain (en charge principalement des développements concernant le bâtiment).

Le projet SAFE

Le projet SAFE (Suburban Areas Favoring Energy efficiency, 2012-2014) était plus spécifiquement dédié à la question de l’efficacité énergétique des quartiers périurbains. Il a été financé par la Région wallonne (programme mobilisateur Energywall – DGO4, Département de l'Énergie et du Bâtiment durable, Direction de la Promotion de l'Energie durable). Il a porté sur l’évaluation énergétique des quartiers périurbains wallons dans le but d’en améliorer l’efficacité énergétique globale. La recherche a consisté en une modélisation énergétique des quartiers périurbains en phase d’utilisation et sur tout leur cycle de vie. Le projet est mené par deux laboratoires universitaires actifs dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme durables : le LEMA de l’Université de Liège (coordinateur, en charge principalement des développements concernant le transport et la mobilité) et Architecture et Climat de l’Université catholique de Louvain (en charge principalement des développements concernant le bâtiment). Le projet a débuté en février 2009 et s'est terminé en avril 2012.

demo © Bing Maps

Le projet SOLEN

Le projet de recherches SOLEN (SOlutions for Low Energy Neighbourhoods) a porté sur le développement de solutions visant à améliorer l’efficacité énergétique globale des quartiers résidentiels wallons existants, tant en ce qui concerne le bâti que la mobilité, ainsi qu’à y favoriser l’intégration des énergies renouvelables, dans le but de tendre vers les objectifs « quartiers wallons à (très) basse énergie » et « zéro énergie». Il s’inscrit dans la continuité du projet de recherches SAFE qui a traité de l’efficacité énergétique des quartiers périurbains wallons et vise notamment à préciser et étendre les méthodes et outils développés dans SAFE à l’ensemble des quartiers résidentiels wallons, quelque soit leur type (urbain, rural, etc.). De nombreux développements complémentaires ont été proposés : accessibilité des quartiers, potentiel en termes d’énergies renouvelables (solaire photovoltaïque, solaire thermique, éolien, biomasse, cogénération, etc.). Le projet SOLEN est financé par la Région wallonne dans le cadre du programme mobilisateur ERable. Le projet SOLEN a débuté le 1er mai 2012 et se termine le 31 août 2014.

Plusieurs publications scientifiques internationales ont été rédigées au cours de la recherche SAFE de façon à confronter notre approche à une audience de spécialistes.

L'outil interactif

L'objectif concret des projets de recherches SAFE et SOLEN était de développer et publier un outil informatique interactif, accessible sur le web, qui permette d'évaluer l’efficacité énergétique des quartiers wallons existants et de comparer différentes stratégies de renouvellement. Une première version de cet outil (www.safe-energie.be) a été initiée dans le cadre du projet SAFE et était uniquement dédiée aux quartiers et logements périurbains. Cette première version a ensuite été largement complétée et enrichie, dans le cadre du projet SOLEN, notamment pas l’extension des méthodes et résultats proposés à l’ensemble des quartiers et logements, quelque soit leur type ; l’intégration de modules relatifs aux énergies renouvelables ; la mise à jour de certaines données et la proposition d’une approche complémentaire basée sur l’accessibilité des quartiers. Cet outil amélioré est destiné à l'ensemble des acteurs du processus de conception, réalisation et rénovation du milieu urbain et aux citoyens. Il doit permettre à différentes catégories d’utilisateurs d'évaluer les consommations énergétiques de leur logement et de leurs déplacements et à prendre en compte le potentiel relatif à différents types d’énergies renouvellables. Il comprend trois outils d’évaluation énergétique des bâtiments et quartiers, et des fiches pratiques traitant des consommations énergétiques des bâtiments, de la mobilité durable et des énergies renouvellables. Nous vous invitons à les découvrir en parcourant ce site internet.